Il est possible que vous ayez contracté un crédit immobilier pour l’acquisition de votre bien à un taux supérieur à celui actuellement en vigueur. C’est donc dans ce genre de situation qu’un rachat de crédit peut devenir intéressant.

Comment ça marche?

rachat de crédit immobilierAvant de vous lancer dans le rachat de votre crédit immobilier, il est indispensable de déterminer si cette opération vous sera toujours profitable même après la déduction des frais financiers annexés à ce type d’opération. En résumé, le coût total de votre crédit doit être assez intéressant pour pouvoir couvrir tous les frais relatifs au refinancement.

Ainsi, parmi les frais inhérents aux opérations de rachat de crédit immobilier, on retrouve les indemnités en cas de remboursement anticipé, aussi nommées IRA ou pénalités. Ce montant ne peut certes pas dépasser les 3% du capital restant à rembourser mais elles regroupent le total des six mois d’intérêt faisant suite à la demande de rachat.

Il est par ailleurs relativement difficile d’échapper à ce type de frais sauf en ayant négocié une annulation de ces frais en cas de rachat ou remboursement par vos moyens, lorsque vous avez souscrit votre prêt auprès de votre établissement bancaire.
Cependant, si le rachat de votre crédit est effectué par notre organisme, il est impossible de faire annuler les IRA même dans le cas de figure énoncé ci-dessus.

De plus, vous devez aussi prendre en considération le coût de la garantie puisque vous souscrivez un nouvel emprunt. Le coût de cette nouvelle garantie sera variable en fonction de la garantie actuelle dont vous disposez.
Si vous avez par exemple une hypothèque ou IPPD, les frais de main levée seront à votre charge et une nouvelle garantie devra également être mise en place.
Dans le cas d’une caution, avec par exemple un Crédit Logement, 0,75% du fonds mutuel de garantie que vous aviez versé lors de votre première souscription de crédit vous revient. Cela vous permettra donc de couvrir les frais de la nouvelle garantie.

Sachez par ailleurs que vous pouvez renégocier le taux de votre crédit auprès de votre banque actuelle qui pourra faire un effort pour ne pas perdre un client ! Ceci dit, il est probable que cette négociation ne vous pousse à souscrire d’autres placements, assurances, etc. …
Même si dans ce cas-là, vous ne payerez pas les frais IRA, frais de dossier et de garantie, votre taux ne sera certainement pas le plus bas du marché. C’est pourquoi les banques concurrentes vous font bénéficier de taux très attractifs pour vous avoir comme nouveau client : c’est ce que l’on nomme  « l’offre d’appel ».

La marche à suivre pour le rachat de son crédit immobilier

Afin de faire des économies tout en tenant compte des taux du marché et des frais mentionnés précédemment, il est primordial de bien évaluer les coûts et les gains de l’opération de rachat de crédit immobilier.

Premièrement, il est indispensable de faire le point sur la somme restante qu’il vous reste à rembourser ainsi que la durée restante en consultant votre échéancier.
Ainsi, si vous décidez de conserver la même durée pour votre nouveau prêt tout en allégeant vos mensualités, plusieurs cas de figures se présentent:

  • Si vous vous trouvez par exemple dans le premier tiers de remboursement, un nouveau crédit immobilier présentant un taux d’intérêt avec au minimum un point en-dessous de celui en cours est nécessaire pour rentabiliser l’opération.
  • Si vous êtes dans le deuxième tiers de remboursement de votre prêt actuel, le nouveau taux devra être inférieur de deux points à celui en cours afin de pouvoir faire des économies.
  • Enfin, si vous vous trouvez dans la phase du dernier tiers de remboursement de votre prêt, sachez qu’un rachat de crédit sera totalement inintéressant pour vous. Cette option peut néanmoins être envisageable si vos revenus ont augmenté depuis la souscription de votre emprunt et que vous pouvez vous permettre une durée de remboursement plus courte et un endettement moindre.

Il est donc primordial d’être attentif au coût total de votre crédit ainsi qu’aux frais du refinancement immobilier pour que votre transaction soit intéressante.

Pour résumer, les mensualités sont toutes aussi importantes que le coût total de votre crédit. En plus du gain brut que cette opération peut vous rapporter, il faut déduire les divers frais du rachat comme par exemple les frais de domiciliation bancaire, les pénalités, garanties et frais de dossier afin d’obtenir le gain réel net.

Découvrez le rachat de crédit immobilier
5 (100%) 4 votes