Il est tout à fait possible pour une personne exerçant un métier libéral de recourir à un rachat de crédit. Cependant le statut de la profession libérale étant dissemblable à celui du fonctionnaire ou du salarié, la procédure de regroupement de crédit varie quelque peu.

Le regroupement de crédit destiné aux professions libérales

Rachat de crédit profession libéraleLe régime des professions libérales est soumis à une codification stricte en matière juridique et de santé. De par la nature même de leurs métiers, qui connaissent des fluctuations de revenus, le rachat de crédit peut représenter un atout considérable, en particulier si les ressources sont de nature temporaire ou si elles sont en diminution.

Le regroupement de crédit offrira donc des solutions satisfaisantes à l’emprunteur sur la gestion de son budget à long terme et équilibrera de ce fait les dépenses.

Les conditions d’acceptation du rachat de crédit professions libérales

Outre les preuves usuelles nécessaires au montage d’un dossier de regroupement de crédit (carte nationale d’identité, fiches de salaires, justificatifs de crédits en cours), nous solliciterons de la part de l’emprunteur les 3 derniers bilans et les 3 derniers avis d’imposition.

Un détail intéressant à noter

Bien qu’une variation imperceptible de statut existe par rapport aux professions régulières et que les documents à fournir ne soient pas tout à fait analogues, la procédure de regroupement de crédit pour les professions libérales est quasiment la même. Il n’existe pas d’organismes de prêt experts dans les métiers libéraux. Tous les agents financiers et tous les organismes bancaires sont donc censés proposer une solution optimale de réaménagement de crédit à l’emprunteur.

Demandez un rachat de crédit pour profession libérale
5 (100%) 4 votes